Réactivité, Créativité, Passion

Les clés de la communication virale

habefast_blog_communication_virale

Les clés de la communication virale

« Le bouche à oreille est le meilleur des médias ». Cette citation de Bill Bernbach, une des figures emblématiques de la publicité américaine, montre très bien l’importance de la communication virale, le synonyme moderne de l’expression « bouche à oreille ». Quoi de mieux qu’une promotion qui se fait automatiquement, par les consommateurs eux-mêmes? Le marketing viral représente une des formes de marketing le plus puissant et efficace qui existe, à l’ère actuelle du numérique. Elle permet aux entreprises d’économiser des sommes importantes pour ce qui est de la promotion d’une marque, d’un produit ou d’un service. Cela, tout en assurant à ces derniers une communication d’envergure, difficilement reproduisible avec d’autres techniques de communication. Mais la communication virale est-elle vraiment si efficace que cela? Comment la mettre en œuvre de manière concrète, pour enclencher cet aspect viral? Découvrez ses multiples facettes dans cet article!

Les enjeux de la communication virale


Le marketing viral, sésame du succès en ligne?

Faire le buzz. Voilà le rêve de bon nombre de professionnels, ou tout simplement d’acteurs du web envieux de percer en ligne en termes de popularité, ou de chiffre d’affaires. En effet, le buzz marketing est souvent synonyme d’une diffusion massive d’une personne à une autre, d’un message concernant une nouvelle ou un fait donné, sur internet. Dans le cas d’une entreprise, le message concerne le plus souvent un produit, une marque, ou un service. Surfant sur le principe de l’inbound marketing pur, les prospects et les consommateurs deviennent les principaux vecteurs de diffusion du message, à travers leurs interactions avec leurs proches, sur les réseaux sociaux. C’est du bouche à oreille 2.0.

Comment le buzz s’opère-t-il?

Sur les réseaux sociaux comme Facebook, la communication virale se fait par l’intermédiaire des commentaires, des likes, des partages, et des notifications. De par ses actions, l’internaute recommande le produit ou le service à un de ses proches, ou aux autres internautes. Suivant une réaction en chaîne, le nombre d’interaction de plus en plus important génère de plus en plus d’intérêts, d’où le terme viral. Pour mettre le feu aux poudres, si on peut se permettre l’expression, vous pouvez en tant qu’entreprise investir dans une campagne virale, en achetant des espaces sur les réseaux sociaux, pour le lancement de publications sponsorisées, ou d’affichage publicitaires. Comme exemple, on peut citer la fameuse marque de biscuits cookies Oreo, qui a publié sur sa page Facebook son nouveau concept de sorbet aux cookies au lait, lors du Super Bowl de 2013. La publication a généré plus de 2500 commentaires, pour 68 000 vues, et 16 000 partages.

Rien ne vaut une vidéo

Les vidéos sont actuellement les formats multimédias qui enregistrent le plus grand nombre de vues sur le web. Après tout, 80% du trafic internet est généré par les vidéos. Avec un potentiel illimité, pour une propension à se diffuser très très vite sur tous les médias, la vidéo est un outil aux mains de toutes les entreprises pour rapidement développer leurs marques, et leurs activités. On parle d’ailleurs de vidéo virale dans le buzz marketing. Sa principale avantage réside dans son potentiel a suscité un engouement général, en plus du bouche à oreille, ce qui représente les fondements même d’une communication virale. La vidéo virale permet également de passer outre la nécessité d’investir dans l’achat de bannières, ou d’espace publicitaire, pour se focaliser uniquement sur ce principe de recommandation de la part des consommateurs.

L’ingénierie virale

Ne vous laissez intimider par cette appellation technique. L’ingénierie virale est accessible et facile à mettre en œuvre. Il s’agit d’une invitation directe aux principaux acteurs de la communication virale, à savoir les consommateurs eux-mêmes, à recommander un produit ou un service, sur internet. Elle consiste donc en l’intégration d’outils de partage web, tel un bouton d’ancrage menant vers un réseau social, ou pour contacter un mail sur une nouvelle fenêtre pop-up. Des barres de recommandations peuvent même être retrouvées en point de vente physique. On note d’ailleurs que les réseaux sociaux en eux-mêmes incluent ces fonctionnalités, à travers les boutons de partage, ou la section commentaire.

 

Les réseaux sociaux: clés de la communication virale?


Les influenceurs pour vous aider dans vos objectifs

Il peut paraître étonnant de savoir que seul un marketeur sur deux fait une vidéo dans le but de faire de la communication virale. Le fait est qu’aujourd’hui, le professionnel du marketing n’a pas à s’occuper lui-même de la création de celle-ci, pour faire le buzz. En effet, il est même préférable que d’autres personnes plus spécialisées en la matière s’en chargent. On les nomme influenceurs. Plus spécifiquement, on parle d’influenceur digital. Il s’agit de tout individu ayant un poids médiatique important sur internet, et principalement sur les réseaux sociaux. Ils ont la capacité d’influencer les comportements des consommateurs, ainsi que leurs avis vis-à-vis d’une marque, d’un service ou d’un produit. Les marques peuvent exploiter cette notoriété, pour une visibilité et une promotion d’envergure.

Attention au bad buzz avec l’influencer marketing

L’internet possède ce pouvoir de diffusion unique, à l’échelle planétaire. N’importe quel individu lambda peut devenir une star en l’espace de quelques années, en jouant des jeux vidéos devant une audience, voir tout simplement en parlant de sa vie. Youtube est la principale plateforme privilégiée pour ce faire, avec des vidéos pouvant générer des dizaines de millions de vues. Ce phénomène représente une opportunité en or pour les marques. Encore faut-il savoir s’y prendre pour mettre en œuvre une bonne stratégie de communication virale. En effet, aucune société n’a envi de faire un bad buzz à leurs produits. Un bad buzz présente ce facteur viral, mais dans le mauvais sens du terme, puisqu’il est synonyme d’un bouche à oreille négatif, entraînant la mauvaise réputation du sujet de la polémique. On ne peut pas parler de Bad buzz sans évoquer l’exemple du fameux Youtubeur américain Paul Logan, largement critiqué et insulté sur la toile pour avoir filmé le corps d’un homme décédé par suicide, dans forêt japonaise d’Aokigahara. En réaction, plusieurs marques ont cessé leurs partenariats avec le Youtubeur, pour ne pas avoir à être liées à sa mauvaise image. Youtube lui-même a décidé dernièrement de suspendre la monétisation de sa chaîne, comme on peut le voir sur cet article.

Comment choisir le bon influenceur pour sa communication virale

L’exemple du paragraphe précédent illustre très bien l’importance de prendre les bonnes décisions au bon moment, dans l’optique d’une bonne communication virale. En effet, Youtube étant d’une certaine manière une marque, il lui a été important de décider de couper les revenus de Logan Paul, pour éviter que les activités de ce dernier détachent sur l’image du réseau social. Les situations étant souvent moins extrêmes, il peut s’avérer être encore plus difficile de choisir le bon influenceur. Un des points les plus importants consiste à s’assurer de ce que l’on appelle un bon fit ou matching influenceur. Cette notion se réfère à l’adéquation entre les activités, ainsi que les intérêts de la marque, et de l’influenceur en question. Il faut également que l’audience de ce dernier soit concernée par notre offre, ou notre produit. Toutes incongruences au niveau de ces facteurs peuvent entraîner un bad buzz.

Quelles techniques d’influenceur marketing choisir pour son entreprise?

Les marketeurs ont à leur disposition plusieurs techniques marketing, dans le cadre d’interaction avec des influenceurs. Parmi les plus connues et utilisées, on peut citer le Buzzkit, le placement de produit, et la sponsorisation de contenu. Le Buzzkit consiste à faire tester notre produit par l’influenceur, devant son audience. Youtube fonctionne bien pour ce faire, faisant mieux vivre l’expérience de l’unboxing ou du déballement d’un produit par vidéo. Le placement de produit, également surtout utilisé par les youtubeurs, incorpore directement le produit dans la vidéo, pour épouser sa thématique. La sponsorisation de contenu se fait par la publication de ces derniers sur les réseaux sociaux, ou dans l’article d’un site tiers. L’interaction avec l’audience de l’influenceur est ainsi assurée.

The Epic Split, un exemple de marketing viral à succès

Connaissez-vous la vidéo publicitaire automobile totalisant le plus de vue dans toute l’histoire de Youtube ? Et bien si ce n’est pas encore le cas, découvrez-le en cliquant ici ! Il s’intitule The Epic Split, ou le grand écart légendaire. Mettant en scène l’unique et le seul Jean-Claude Van Damme, l’acteur de renommée international, il totalise aujourd’hui 88 millions de visualisation. Lors de sa sortie le 13 Novembre 2013, la vidéo a généré 59 millions de vue en l’espace d’un mois. Sans aller jusqu’à s’étendre sur la qualité magistrale de la mise en scène, ce spot publicitaire résume en lui seul la force de l’influencer marketing, au service d’une bonne communication virale. Les chiffres sont éloquents : la vidéo a été partagée plus de 6 millions de fois sur les réseaux sociaux. L’objectif a été pourtant relativement modeste, soit de mettre en avant la stabilité et la précision des camions, mais les résultats ont largement dépassé les attentes de la marque.

 

 


N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez créer une stratégie de marketing viral.

Pour rester informé sur toutes les tendances digitales du moment, n’hésitez pas à vous abonner à notre newsletter.